22/10/2020

INFOS COVID 19 - ATTESTATION DE DEPLACEMENT DEROGATOIRE

Chers amis d'Avon Patrimoine,

Comme vous le savez, l’épidémie de coronavirus continue de s'étendre et impacte la vie de millions de gens de diverses manières.

En ces temps difficiles, toute l’équipe vous témoigne son soutien, à vous et à vos proches. Une pensée à chacun et chacune d’entre vous, qui êtes touchés de près ou de loin par ce virus, sans oublier les personnes qui se mobilisent, malgré les risques, pour assurer des soins ou des services.

En attendant de pouvoir vous retrouver lors de nos manifestations, prenez tous soin de vous et des autres ! 

A très bientôt.




Jeudi 22 octobre 2020, à 19 h, la préfète d'Indre-et-Loire Marie Lajus a précisé les modalités du passage du département en alerte maximale Covid, et du couvre-feu. Les gymnases et salles de sport sont fermés. 

"La situation est grave" a insisté ce jeudi, à 17 h, le Premier ministre Jean Castex, annonçant la mise en place d'un couvre-feu dans 38 nouveaux départements, dont l'Indre-et-Loire. A 19 h, lors d'une conférence de presse, la préfète Marie Lajus précisait les mesures prises en Indre-et-Loire.

Des mesures qui s'imposeront pour la durée du couvre-feu, soit six semaines. "On espère que ce ne sera pas plus..." a commenté la préfète. Elle a noté que l'épidémie a fait 29 morts sur le département depuis le 1er septembre. 

  • Fermeture totale des bars

Elle a annoncé la fermeture totale des bars sur l'ensemble du département à partir de samedi à 0 h. Seuls les établissements faisant également restauration pourront maintenir leur activité en respectant toutefois le couvre-feu fixé de 21 h à 6 h. Les autres bars devront rester portes closes y compris la journée. Les gérants ont été prévenus, mercredi soir tard ou ce jeudi tôt le matin. Une réunion se tiendra, ce vendredi, en préfecture avec les représentants de la profession pour répondre aux questions et évoquer les aides sectorielles. 

  • Masque obligatoire sur l'ensemble de la métropole de Tours

Le port du masque obligatoire est étendu à l'ensemble de la métropole de Tours, et non plus seulement sur Tours comme décidé depuis août. Des exceptions subsistent pour les personnes à vélo ou exerçant une activité physique. 

  • Piscines, gymnases et salles de sport fermés

Les piscines, gymnases ou salles de sport sont fermés à partir de samedi 24 octobre, sauf pour les mineurs ou les sportifs de haut niveau. Le TVB, les Remparts de Tours ou le CTHB peuvent donc continuer leurs activités.

Les sports collectifs en extérieur sont maintenus. En revanche, les vestiaires sont interdits pour tous. 

  • Un siège sur deux dans les cinémas

Les salles de spectacles et les cinémas restent ouverts, mais seul un siège sur deux peut être utilisé. A moins que les spectateurs, qui doivent porter le masque, ne soient issus d'un même foyer de six personnes maximum. 


Tours Métropole Val de Loire est composée de 22 communes membres.
Ballan-Miré
Berthenay
Chambray-lès-Tours
Chanceaux-sur-Choisille
Druye
Fondettes
Joué-lès-Tours
La Membrolle-sur-Choisille
La Riche
Luynes
Mettray
Notre-Dame-d'Oé
Parcay-Meslay
Rochecorbon
Saint-Avertin
Saint-Cyr-sur-Loire
Saint-Etienne-de-Chigny
Saint-Genouph
Saint-Pierre-des-Corps
Savonnières
Tours
Villandry


A partir du vendredi 23 octobre, minuit, une attestation dérogatoire de déplacement sera nécessaire pour sortir, entre 21 h et 6 h, dans les 38 nouveaux départements placés sous couvre-feu, dont l'Indre-et-Loire. 

38 nouveaux départements, dont l'Indre-et-Loire, sont placés sous couvre-feu à partir du vendredi 23 octobre, minuit. Ils s'ajoutent au 16 déjà concernés par ce régime. 

Consultez la liste complète des départements sous couvre-feu

Téléchargez l'attestation dérogatoire de déplacement 

Dans l'ensemble de ces territoires, les déplacements sont interdits entre 21 h et 6 h.

Certains sont toutefois autorisés : pour motif de santé, professionnel ou pour aider un proche vulnérable, pour sortir son animal de compagnie ou lorsque vous prenez/arrivez par le train ou l'avion, durant la période couverte par le couvre-feu. 

Il faut alors se munir d'une attestation dérogatoire de déplacement, et cocher la case correspondante

Attestation dérogatoire : les huit motifs de sortie 

Tels sont, précisément, les déplacements autorisés. 

  • déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation. Dans ce cas, il vous faudra aussi une attestation professionnelle, différente, téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur ainsi qu'un justificatif de votre employeur
  • consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés, consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée et l’achat de médicaments
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants
  • déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • convocation judiciaire ou administrative
  • participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative
  • déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances (sur présentation de votre billet de train ou d'avion)
  • déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

 Chacun de ces déplacements ne doit pas excéder une heure.

L'attestation numérique 

Il est également possible de remplir une attestation sur son téléphone portable via le site Internet du ministère de l'Intérieur.

Les amendes 

Le non respect des règles sanitaires expose à une amende de 135 euros. En cas de seconde infraction, l'amende grimpe à 200 euros. Enfin, si la fraude est réitérée trois fois, son auteur risque jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende. 

 

Les 54 départements sous couvre-feu

Les 39 nouveaux départements. Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bas-Rhin, Calvados, Corse du Sud, Côte d’Or, Drôme, Gard, Haute-Corse, Haute-Loire, Haute- Savoie, Haute-Vienne, Hautes-Alpes, Hautes-Pyrénées, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Pas-de- Calais, Puy de Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse

+ la Polynésie française 

Les 16 départements déjà concernés par le couvre feu. Bouches-du-Rhône, Essonne, Haute-Garonne, Hauts-de-Seine,Hérault, Isère, Loire, Nord, Paris, Rhône, Seine-Maritime, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'ise, Yvelines. 




09/10/2020

CEREMONIE COMMEMORATIVE à LA STELE DU RUCHARD d'AVON LES ROCHES, LE SAMEDI 3 OCTOBRE 2020


Le sous-préfet dépose une gerbe à la stèle.
© Photo NR

Avon-les-Roches : La cérémonie de la stèle sous la pluie

Samedi, c’est la pluie qui a accompagné la cérémonie d’hommage aux fusillés du Ruchard mais aussi de Touraine, à la stèle du Ruchard. 
Une trentaine de porte-drapeaux sont venus courageusement pour cet hommage rendu à ceux qui ont donné leur vie pour un monde meilleur. Ce rendez-vous, organisé chaque année à Avon-les-Roches par le comité de patronage et les membres du comité de la stèle du Ruchard en présence de l’harmonie de la Fuye, a dû s’adapter aux mesures sanitaires mais aussi au temps qui a un peu perturbé ce moment de recueillement. De nombreuses personnalités militaires et civiles étaient présentes, dont le sous-préfet, le président du conseil départemental, les conseillers départementaux et des élus. Des gerbes ont été déposées au pied de la stèle par les officiels, respectant les mesures sanitaires. Ils n’ont ainsi pas salué les porte-drapeaux, mais ont reconnu leur courage d’être présent.
Après avoir arraché la haie devenue trop imposante et demandant beaucoup d’entretien, un muret de vingt mètres de long a été construit, une création originale de Erwan Espinasse, tailleur de pierre de Haims et artiste sculpteur de Rilly-sur-Vienne. Un ensemble qui représente pas moins de 6 mètres cubes de pierre et 250 heures de travail.
Les militaires du camp ont profité de cette restauration pour offrir et poser gracieusement un nouveau mât des couleurs sur ce lieu de mémoire.
Article Nouvelle République publié le 9/10/2020  Correspondante Marie-Rose Brotier.







Retour en images sur cette cérémonie
 
 


                                          Les porte-drapeaux des associations patriotiques












Michel Robquin sous-préfet de Chinon





                            Andrée Deroche, présidente du Comité de la stèle du Ruchard et Anne Degrieck,                                                                      directrice départementale de l'ONAC VG




                           Hélène Bieret, présidente des Familles des Fusillés et Massacrés de Touraine




                                        Fabienne Colboc, députée de la 4ème circonscription







                Isabelle Raimond-Pavero, sénatrice et conseillère départementale du canton de Chinon




                                   Jean Gérard Paumier, président du conseil départemental



          Pascal Blanchard, maire d'Avon-les-Roches et Jean-Louis Rabusseau, ancien combattant d'AFN




                  Pascale Blanchard, adjointe à la mairie de Maillé, représentant le maire Bernard Eliaume





                                        Emmanuel François, maire de Saint- Pierre-des-Corps



                                          Marie-Annette Bergeot, maire de Vilaines-les -Rochers





                                   Les autorités civiles et militaires et les familles des fusillés











                                           L’Harmonie La Fuye de Tours participait à la cérémonie
































Un bel hommage de Madame Isabelle Raimond-Pavero, Sénatrice et Conseillère Départementale d'Indre-et-Loire


Commémoration devant la stèle du camp du Ruchard pour rendre hommage à la mémoire des 15 résistants fusillés en mai et en Octobre 1942.

Tous ont légué un exemple de courage et d’abnégation, n’ont pas accepté les discours de ceux qui parlaient d’honneur en capitulant. Ils n’ont pas supporté la trahison et l’infamie.

Ne les oublions jamais. Se souvenir de la Résistance est nécessaire, vital comme l’air que nous respirons et dont on ne prend conscience que lorsqu’il se raréfie.

Lucie Aubrac, grande résistante s’exprimait ainsi :
« Résister est un verbe qui se conjugue toujours au présent. Il ne faut jamais se résigner et lutter contre toute résurgence du fascisme ».

Ces valeurs pour lesquelles ces hommes se sont battus et sont tombés sont celles de la République.

Elles sont aussi celles humaines d’Avon-les-Roches, commune de courage et de souffrances indicibles où se perpétue la puissance de l’humanisme qui caractérise son histoire.

Cette cérémonie nous rappelle que nous devons sans cesse lutter avec force et détermination contre l’oubli, il faut sans relâche agir contre la banalisation du mal et de la haine.
Inlassablement luttons contre l’ignorance. Jamais la République ne cédera.

Ils ont combattu pour notre pays, pour nos libertés et pour notre idéal. Ces héros sont l’honneur de la France 
Vive la République
Vive la France 





Vous pourrez lire un article très complet sur le blog de L' ADIRP 37-41.


Merci à Monsieur Daniel GONON pour ce partage.