05/10/2018

RETOUR EN IMAGES DE LA 76ème CEREMONIE COMMEMORATIVE A LA STELE DU RUCHARD, le 6 OCTOBRE 2018.





 
 

Comme chaque année, de nombreuses personnalités se sont recueillies ce samedi 6 octobre 2018, au Camp du Ruchard à Avon-les-Roches , pour y saluer la mémoire des 15 résistants tourangeaux fusillés ici par les Nazis en 1942. Beaucoup de monde et d'émotion pour ce 76ème anniversaire, un moment pour ne pas oublier… 


Samuel Gesret, sous-préfet de Chinon, dépose une gerbe à la stèle.
© Photo NR

Pour la 76e cérémonie commémorative en mémoire des fusillés du Ruchard, mais également de ceux de Touraine, le soleil brillait sur les nombreuses autorités civiles et militaires, samedi 6 octobre, devant la stèle du camp. De nombreuses gerbes ont été déposées pour marquer le devoir de mémoire aux fusillés et massacrés de Touraine.
Ce rendez-vous, organisé chaque année à Avon-les-Roches par le Comité de patronage et les membres du Comité de la stèle du Ruchard, s’est déroulé en présence d’une quarantaine de drapeaux flottant autour du monument avec le concours de l’Harmonie de la Fuye.
Comme le veut la tradition, une petite délégation de la famille mais aussi d’Isabelle Raimond-Pavéro, sénatrice, qui a souligné son émotion d’être présente sur le lieu même de la fusillade, s’est déplacée à la « tranchée des fusillés » pour y déposer une gerbe.
Ne jamais oublier ceux qui ont combattu pour la France et qui ont donné leur vie pour un monde meilleur mais il faut également rester vigilant. Ce message, les organisateurs veulent le faire passer lors de ce moment de recueillement.
Jean-Maurice Pialeport a salué et remercié le geste du major Colin qui a mis des soldats à la disposition pour faire des travaux d’abattages d’arbres et, plus tard, de dessouchage.
Tous se sont retrouvés ensuite à la salle des fêtes d’Avon-les-Roches où le maire, Pascal Blanchard, a accueilli les invités pour un vin d’honneur et un concert de l’Harmonie de la Fuye.
Article et photo extraits de la Nouvelle République du 8 octobre 2018 (correspondante Marie-Rose BROTIER)


 












 


















 
 
 
























































 
 















 


 
Enregistrer un commentaire