01/07/2015

Replay - Passion patrimoine : Sur la Loire, entre Touraine et Anjou - Des racines et des ailes

Une magnifique émission que nous sommes nombreux à avoir regardé le 6 mai dernier. 
En voici, le replay, pour ceux qui n'auraient pas eu cette chance ! 



http://www.france3.fr/emissions/des-racines-et-des-ailes

Près d’Amboise, Jean-François Souchard, est photographe, guide et canoéiste. Depuis dix ans il photographie le fleuve, sa faune, sa flore et ses habitants, en toute saison et à toute heure du jour. Nous partons avec lui pour une mission en solitaire et découvrons les beautés mais
aussi les dangers du dernier fleuve sauvage d’Europe.
Et c’est en compagnie d’un groupe d’amateurs que Jean-François embarque aussi pour une exploration de trois jours en canoë et en totale autonomie sur le fleuve.
Plus au nord, près de Saumur, nous découvrons cette fois la région depuis les airs, avec Sandrine et David Muzellec. Authentiques amoureux de leur région d’adoption, ce couple de paramotoristes survole à la moindre occasion les trésors naturels et architecturaux de l’Anjou. Aujourd’hui, ils ont rendez-vous avec Patrick Edgard-Rosa. Pour son association « Les
Intraterrestres », celui-ci recense les habitats troglodytiques du Val de Loire. Un patrimoine unique et insolite, puisque la région abrite le plus grand réseau troglodyte d’Europe. De retour à terre, Patrick nous fait découvrir d’autres joyaux, comme les caves cathédrales des
Perrières, à Doué-la-Fontaine.
L’étape suivante nous conduit dans le Parc naturel régional. Des agents et des bénévoles font tout pour préserver deux espèces en danger : le busard cendré, petit rapace menacé par les machines agricoles et la sterne, oiseau emblématique du Val de Loire, à la merci des
intempéries, des prédateurs et des promeneurs.
A Angers, capitale historique de l’Anjou, et au milieu d’un immense terroir viticole, un hectare de vigne fait office d’exception. Au coeur de la cité et au pied d'une abbaye du XIe siècle, un vignoble millénaire renaît grâce à l’action de Sébastien Couvreur et des bénévoles de
l’association « Vigne en Ville ».
Entre Saumur et Chinon, nous embarquons avec l’un des derniers pêcheurs de Loire. Nicolas Hérault perpétue une tradition et un métier vieux de plusieurs siècles. Ce véritable gardien du fleuve collabore également avec une association et des chefs locaux pour faire redécouvrir le
goût du poisson de rivière.
Enfin, aux confins de l’Anjou et de la Touraine, à la limite du Poitou, s’élève une rareté architecturale : Richelieu. Un exemple unique de ville nouvelle, érigé au XVIIe siècle sur la seule volonté du cardinal pour témoigner de sa puissance. L’architecte des bâtiments de France a fait appel aux bénévoles de l’association « Terres et Couleurs » pour une opération unique : repeindre à l’ocre et en une journée toutes les portes de la ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire